• lundi , 10 août 2020

Dossier Relations Extraconjugales & infidélités

Les femmes de + en plus Infidèles

Le nombre de femmes à la recherche d’aventures adultères est croissant…

Les possibilités d’aventure extraconjugale ou de rencontre matrimoniale à long terme ont augmenté en raison de la facilité de connexion avec des gens, partout dans le pays.

Résultat de l’enquête sur l’infidélité au Royaume Uni

12% des femmes ont décidé d’avouer leurs aventures à leurs maris
61% des femmes mariées trouvent d’autres hommes attirants…

 

Le top des régions pour l’aventure extra-conjugale
Là où les partenaires sont plus susceptibles d’être trompés :
(endroits clés pour les femmes mariées à la recherche d’aventures avec des hommes mariés)
Londres, Hampshire, Berkshire, Cornwall, Cambridge, Manchester, Birmingham et Glasgow.

L’infidélité sur Internet
Le Cyber ​​sexe: est défini comme une relation sexuelle et romantique déclenchée par un contact en ligne

Les sites web et chat privés ont augmenté les possibilités de s’engager dans l’infidélité pour de nombreuses personnes se connectant sur Internet.

 

Pourquoi les chats servent de base à l’infidélité sur le net :
– L’interaction sexuelle est anonyme
– La rationalisation des comportements
– L’évitement des efforts (compromis)

Pourquoi les femmes mariées ont des aventures ?
34% des femmes avouent être infidèles
Les femmes se sentent plus fortes et prennent le contrôle de leurs vies, en conséquence, il y a certainement plus de femmes qui deviennent infidèles
C’est parfois aussi le cas de celles qui sont sexuellement négligées…

Tromper peut effectivement aider à sauver un mariage
Les hommes trichent pour le frisson de la chasse
Les maris volages sont souvent froids avec leurs épouses et les traitent mieux quand ils ont une aventure qui commence …

Les femmes trompent leurs maris pour lutter contre l’ennui et la routine du mariage.
Les femmes sont capables de mettre de côté leur rôle d’épouse et de mère pour jouir de leur propre identité sexuelle et après, revenir « revigorées » vers leur mari.

Les signes de l’infidélité [infographie]

Pinow.com a sondé son réseau de détectives privés : leur expérience révèle les indices les plus significatifs de l’adultère.

1 Les changements dans l’intimité: les enquêteurs privés indiquent qu’une augmentation ou une diminution des signes d’affection dans l’intimité est souvent révélatrice.
2 Une nouvelle attitude avec le téléphone: «  Un dénominateur commun est le portable, les conjoints qui le cachent, le font pour une bonne raison. » Larry Polte, PPS Investigations.

3 Changements d’aspect : «Bien que chaque cas soit unique, l’indicateur le plus clair que nous avons trouvé a été le changement d’apparence.» DK Hozworth, CFS….
4 Utilisation excessive d’Internet : « rester jusqu’à la fin du travail sur l’ordinateur est un indicateur important d’une l’utilisation exagérée d’Internet, surtout tard le soir, c’est un bip rouge ». Jodi LaBorde, Nola Detective Agency.

5 Les changements dans la routine du travail : de nombreux enquêteurs s’accordent à dire que les changements de d’habitudes de travail, y compris un nouvel emploi, un licenciement récent ou, un besoin soudain et régulier de travailler tard, peuvent être des indicateurs de l’infidélité.

6 Le bouleversement de la manière d’être: «Soit ils commencent à s’habiller différemment, sont plus préoccupés par l’apparence ou, changent le style de sous-vêtements. Une transformation de l’apparence physique et de l’hygiène sont de bons indicateurs.» Quentin Estey, Estey Associates.

Généralités
Le coût moyen d’une enquête : 2.377 $ qui s’échelonnent de 500 à 5 500$.
La durée : de 4 heures à 6 mois. L’enquête révèle que la durée d’une enquête sur l’infidélité peut être très variable entre ces deux extrêmes.

La quantité de dossiers concernant l’infidélité : plus de 75%. Et, selon 62% des enquêteurs, l’infidélité est confirmée dans plus de 75% des cas.

Les époux infidèles: les statistiques indiquent de 30 à 60%, elles sont à relativiser en raison de la réticence à reconnaître l’infidélité.

Lequel des deux est infidèle ? 55% des maris et 45% des épouses sont effectivement trompés par leurs conjoints…

Qui est prêt à tricher pour ne pas se faire prendre? 74% des hommes, 68% des femmes.

Et l’intuition ? Les épouses qui soupçonnent leurs maris ont raison dans 85% des cas, les hommes seulement dans 50% …

L’infidélité à l’âge du numérique: Infographie

Internet rend l’infidélité plus facile ! C’est ce que l’on pense généralement…

L’adultère en ligne : 46% des hommes pensent que les « rencontres » en lignes concernent l’adultère, 75% des couples mariés approuvent les sites pour adultes…

Les études au Royaume-Uni concernant les divorces indiquent que dans 20% des procédures, Facebook est présent…

Le portable sexy et « chaud »

61% ont découvert l’adultère grâce au portable, l’excuse est toujours l’erreur de numéro, ce qui a éveillé leur méfiance et permis d’incriminer le/la coupable…

5% d’hommes se disent fidèles même s’il n’y a aucun risque d’être découvert, 3% l’ont vraiment fait…

Même s’il n’y a aucune chance que leur conjoint le découvre, les femmes seraient moins de 2% à le faire…

46% des hommes disent que l’attrait de l’adultère, c’est qu’ils peuvent demander à leurs partenaires des choses qu’ils n’osent pas demander à leur femme…

75% des hommes et 60% de femmes ont des relations extra-conjugales (?)…

Les favoris numériques

Le Texto : 61% disent qu’un SMS est à l’origine de leurs soupçons ;

Media Sociaux : 41% avouent que le badinage sur les réseaux a provoqué leur chute ;

Sites de rencontre : 75% ont trompé leur partenaire grâce au net, et les 3/4 malgré un mariage « sérieux »…

Les revenus de la pornographie

– 57 milliards $ dans le monde… plus que le chiffre d’affaire du sport ou des chaînes TV…

– 2.5 des 12 milliards concernent la pornographie sur internet…

Les étudiants prétendent que si les relations virtuelles apportent une certaine satisfaction, ils préfèrent un corps chaud en fin de journée. Le virtuel, c’est comme « jouer à se rouler dans les meules de foin », sans conséquences… Mais que s’inscrire sur un site de rencontre, c’est une alerte rouge dans une idylle…

Quand Infidélité rime avec féminité…

Il y en a qui se demandent encore pourquoi !
Nous ne sommes pas si différents qu’il faille croire que seuls les hommes ont des pulsions sexuelles et s’ennuient dans leur couple ! Et puis, avec qui voulez-vous que les hommes volages trompent leurs femmes si ce n’est pas avec celle d’un autre ?…
Infidèles.com distingue 4 formes d’infidélité : l’insatisfaction sexuelle et sentimentale, la vengeance, l’envie de nouvelles expériences (libertinage) et enfin, celle qui n’en est pas une puisque autorisée au sein du couple… A noter qu’ici l’enquête met dans le même sac les polyamoureux, les libertins et les couples pratiquant l’union libre…
Là on peut se poser des questions car, les polyamoureux sont par définition fidèles à tous leurs amants… Et, les libertins pour la plupart (surtout les échangistes) restent fidèles à leurs conjoints et ne s’accordent qu’une liberté sexuelle partagée par le couple… Que feraient-ils sur un site de rencontre adultère ?

Ce qui motive les femmes à lorgner hors du couple
Besoin de séduire : C’est tout juste s’il remarque que vous avez changé de coiffure, votre nouvelle lingerie et le temps passant on se demande si on peut toujours séduire… Se sentir belle, désirée, un besoin pour les femmes, comme d’éprouver à nouveau le piquant du désir…
Routine : Le poison du couple, c’est le cul rare comme le dit si bien Didier Vereeck. L’amour est toujours là mais, on connaît par cœur le corps de l’autre, ses caresses, les nôtres… Oubliés tous ces jeux érotiques qui nous transportaient au 7ème ciel, sans épices la cuisine est fade…
Besoin d’oxygène : Plus d’amour mais la résolution de préserver la famille, les enfants, l’infidélité devient un moyen de répondre autant au besoin d’amour qu’à la pulsion sexuelle sans remettre en cause ce qu’on a mis tant de temps à construire…

Si l’herbe est plus verte à côté…
Reste Mesdames que cette petite enquête peut vous être bien utile, ne serait-ce que pour ouvrir les yeux de votre compagnon… Même s’il ne dit rien, nul doute qu’il sera surpris d’apprendre qu’autant de femmes aimeraient goûter aux joies du libertinage, des jeux de domination ou des charmes de la fessée…
Quand à vous Messieurs, réveillez-vous ! La lecture de cette infographie devrait vous ouvrir les yeux, vos femmes vous aiment tendrement mais, elles s’ennuient ! Alors, soyez imaginatifs et elles n’iront plus chercher ailleurs ou alors, elles le feront avec vous…

Site:http://www.infideles.com

Voyage à travers de l’infidélité sur les sites de rencontres

Le mois dernier, j’ai créé 40 faux profils afin de voir s’il est plus facile d’être infidèle grâce à internet. J’ai donc joué les romantiques désespérés, les sex-addict, etc.

POUR DEBUSQUER LES INFIDELES
Mise au point du piège

J’ai créé 40 profils bidons sur le site Cupid.com Mes profils étaient tous mariés ou concubins et, ils étaient là parce qu’ils voulaient tricher. Mon but étant de savoir si c’est plus facile pour un homme ou pour une femme d’être infidèle avec la rencontre en ligne.
J’ai convaincu 10 personnes réelles de me laisser utiliser leurs photos fortement pixélisées. Ensuite j’ai répartis mes 40 profils par paire dans 5 villes américaines ciblées comme étant les plus « infidèles » du pays (selon AshleyMadison.com).
Enfin, chaque paire mâle/femelle a été placé dans les catégories suivantes :

– Les volages impénitents : ce sont mes tricheurs extrêmes, ils ne cachent pas qu’ils sont là pour une relation adultère et annoncent leur objectif ouvertement, y compris leurs compulsions sexuelles…

– Les « peut-être » mariés : leurs profils annoncent qu’ils sont en couple sans autre précision et sous-entendent une sorte d’union libre, leurs profils sont ambigus et laissent penser qu’il peuvent être volages ou échangistes…

– Les nouveaux mariés/concubins : des profils tout à fait classiques, décrivant loisirs, travail, voyages et une mention spéciale disant qu’ils se sont « retirés des listes » récemment…

– Les vrais célibataires : Le groupe de contrôle permettant d’avoir un point de comparaison avec la progression des autres catégories.

 

LES RESULTATS

Sur le total général des messages reçus, seulement 10% ont été envoyés aux hommes.

Les femmes Volages ont reçu plus de messages que les « Peut-être » et « Nouveaux » mariés cumulés.

Les hommes Volages ont reçu plus de messages que tous les profils masculins additionnés.

 

Sur le total des messages reçus par les hommes volages, plus de 80% étaient des insultes ou des enquêtes afin de déterminer s’ils cherchaient vraiment une relation adultère.
Les résultats de cette expérience semblent très tranchés, probablement parce qu’il y a une grande différence entre les raisons pour lesquelles les hommes et les femmes utilisent ces sites, beaucoup plus d’hommes que de femmes n’y vont que pour le sexe.
D’ailleurs, mes faux profils féminins ont reçu énormément d’offres d’hommes volages alors que les comptes masculins n’en ont reçu qu’une poignée : 3 ou 4 pour 200 !

Adultère:Classement des régions les plus infidèles

Au classement 2019 des régions les plus infidèles, les lauriers vont à l’Ile de France, suivie par Rhône Alpes et PACA …

 

Rien de bien surprenant puisqu’il s’agit des régions regroupant les taux de population les plus élevés du territoire…

Ceci dit, observer les quotas d’inscription selon une localisation opposant les régions d’une part et, les villes et la campagne d’autre part, amène à se poser quelques questions. Il semblerait qu’on soit plus fidèle à la campagne qu’en ville, est-ce vraiment parce qu’il est plus facile de se cacher dans la foule d’une métropole que dans un village ou bien, faut-il en conclure que le stress urbain est toxique pour le couple ? Ou encore que les opportunités (donc les tentations !) sont plus nombreuses dans les grandes villes ?
Il est bien évident que les sites de rencontre adultère ne créent pas le phénomène, ils ne font que le révéler au travers des chiffres de leurs inscriptions et de leur indéniable rentabilité.

En effet, on ne se retrouve pas sur un site de rencontre adultère par hasard. D’ailleurs il est bien amusant de constater que, quoiqu’en disent certains sociologues, les résultats financiers des sites viennent toujours contredire les résultats d’études dont on peut soupçonner qu’elles manquent cruellement de finances tant elles sont limitées…
Ce qu’on observe en fait, c’est la banalisation d’une pratique jusque-là plus cachée, on avoue plus facilement les « petits coups de canif dans le contrat » comme le montrent les résultats de l’enquête menée par l’Observatoire européen de l’infidélité puisque 55% des hommes et 32% des femmes reconnaissent avoir déjà été infidèles.
Plus loin encore une récente enquête IFOP (janvier 2014) révèle que 27% des personnes interrogées estiment qu’il est impossible d’être fidèle toute sa vie à la même personne et que, 63% des français déclarent qu’on peut parfaitement aimer son conjoint tout en lui étant sexuellement infidèle…

Sommes-nous en train d’assister à la naissance d’une nouvelle définition de la fidélité dans le couple ? Plus centrée sur les liens sentimentaux que sur la sexualité – ou plus exactement cette chimère qui nous fait parfois croire que l’on peut posséder l’autre jusque dans son corps et sa sexualité…
Bref, le fameux « on trompe avec son cœur, pas avec son cul » semble en passe de perdre ses relents sulfureux, les hypocrisies hier entretenues tombent peu à peu devant l’évolution des mentalités et la pression du monde marchand…

Et, si cela ne suffisait pas, sachez qu’une étude réalisée en 2010 par des chercheurs américains de la State University of New York a mis en évidence le rôle de certains gènes impliqués dans le système plaisir/récompense. Selon J. Garcia : « Dans les cas de sexe sans engagement, les risques sont élevés, les récompenses importantes, et la motivation variable —tous sont des éléments qui déclenchent une poussée de dopamine». Du coup, non seulement nous serions tous potentiellement concernés et, certains seraient même génétiquement prédisposés à être infidèles…

Au bout du compte, même en fuyant les métropoles regorgeant d’opportunités et de tentations, même en allant s’enterrer au fin fond d’une campagne dépeuplée, rien ne vous garantit que votre conjoint ne soit pas porteur du gène de l’infidélité…. Alors, plutôt que lutter contre l’inéluctable, avez-vous déjà songé aux miraculeuses vertus du libertinage en matière de libération de dopamine ?…

Related Posts