• jeudi , 19 septembre 2019

Les hommes, le sexe et l’amour

0 Partages

Il aura fallu attendre la fin du siècle dernier et les débuts du féminisme pour que la libération des mœurs donne la parole aux femmes et paradoxalement, enferme celle des hommes. Alors que le corps féminin se dénude de plus en plus au cours du 20ème, celui de l’homme reste entaché d’interdits.

Du coup, il y a ce que l’on sait, ou ce que l’on croit savoir concernant l’homme et sa sexualité, Autant de clichés concernant la masculinité, qu’il en existe concernant la féminité. Des stéréotypes qui collent à la peau et aux idées, soulignant à l’excès des différences, comme pour mieux oublier les ressemblances…

2153 hommes hétérosexuels vivant en couple, ont répondu à cette enquête lancée par Philippe Brenot et l’observatoire du couple. Au-delà des résultats chiffrés de l’enquête, ce sont les témoignages parfois drôles, toujours sincères, d’hommes ayant accepté de livrer cette part la plus profonde de leur intimité, de se mettre « à nu », qui sont livrés au lecteur.

Sans fausse pudeur, le questionnaire touche  les habitudes sexuelles intimes, en apportant l’éclairage de dimensions jusqu’alors inexplorées comme les sensations orgasmiques, la perception de l’érection et de la pénétration dans leurs composantes physiologiques et émotionnelles. Il aborde aussi le vécu du couple et la perception de la partenaire, toutes choses qui n’avaient jamais été abordées dans les études précédentes (Kinsey, Masters & Johnson, Hite ou même les plus récentes…)

Anonymement, derrière leur écran, ces hommes ont répondu à une centaine de questions concernant leur sexualité, leurs expériences, leurs désirs, leurs attentes. Sans tabous ni fausse pudeur ils ont saisi cette occasion de livrer leurs sentiments, avec une sincérité touchante.

Ils livrent le souvenir de leurs premiers émois, des joies comme des peurs qui ont accompagné l’aube de leur sexualité, de celles qu’ils vivent aujourd’hui. Ils confient leur fascination pour le sexe de leurs compagnes, territoire qui garde tous ses mystères que pourtant, ils voudraient mieux connaître pour mieux l’aimer.

C’est ainsi un grand pas qui s’offre vers la compréhension de l’identité masculine, la manière dont elle se forge au cours de la vie, la lutte que parfois elle représente face au féminisme et au politiquement correct. Une remise en question des idées reçues concernant le sexe dit « fort », vers le portrait d’un homme en pleine mutation.

Notre monde se libère peu à peu des tabous qui enfermaient la parole d’un homme par nature plus pudique sur ses sentiments, d’autant moins enclin à la confidence qu’il se heurte souvent aux excès d’un féminisme outré, cherchant à instaurer le paradoxe de valeurs égalitaires à dominante féminines…

La presse féminine s’intéresse beaucoup à l’intimité des femmes et peu, voire pas du tout, à celle des hommes. Les magazines n’offrent jamais qu’un son de cloche, s’enlisent dans l’absence de remise en cause d’affirmations trop rarement contredites par ceux qui sont visés, trop souvent tenus pour responsables de tous les maux d’un couple lui aussi en pleine mutation.

Cet espace de parole enfin offert aux hommes, dresse le portrait d’hommes nouveaux, nés de l’évolution de notre société, parfois hésitants et mal à l’aise dans leurs peaux d’hommes confrontés à tant de changements si rapides qu’ils ne trouvent aucun modèle valide auprès de pères n’ayant pas vécu la même chose.D’un ouvrage qui aurait pu n’être que l’indigeste compilation de pourcentages, Philippe Brenot, psychologue et sexologue, commente avec tact, sensibilité et empathie les résultats de cette étude inédite, qu’il enrichit d’une expérience clinique de plus de 30 ans auprès de couples en difficulté.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le livre Les hommes, le sexe et l’amour .A lire absolument, comme une main tendue vers la compréhension de soi et de cet autre, trop souvent inconnu…

 

 

 

0 Partages

Related Posts

Comments are closed.