• jeudi , 12 décembre 2019

Comment ne pas se faire envoyer chier au premier message ?

0 Partages

Le premier message, c’est comme les premiers mots que vous prononcez lors d’une vraie rencontre. Il faut que cette première prise de contact soit intrigante, rassurante et encourageante.

Si vous souhaitez aborder un profil qui vous a plu sur un site de rencontre, sur un forum ou sur un réseau social, sachez que prudence est le maitre mot ! On ne laisse pas un premier message sans penser à son contenu avant de l’écrire. Les formalités sont forcément de mise avec un « salut » ou un « hello ». Mais ensuite ?

Commencez par faire ressortir ce qui vous a attiré chez cette personne. Vous avez été séduit par son profil, mais pour quelles raisons ? Si cela reste sur le domaine du physique, cela vous permet de le préciser mais d’y déceler aussi d’autres sources d’intérêts. Décryptez un peu les centres d’intérêts de cette nouvelle cible.

Attention…

Lorsque vous êtes prêt à adresser votre message, relisez-le, qu’il soit sans faute montrera que vous avez pris soin de vous appliquer pour écrire à cette personne. Ajoutez-y quelques émoticônes pour appuyer vos intentions, vos sourires, votre surprise… Les messages peuvent parfois être mal interprétés. Ils ne sont pas toujours aussi clairs qu’une conversation réelle, avec le visage pour élément de compréhension. Soyez donc attentif à ce que vous adressez.

Patience…

Maintenant que votre message est envoyé, il faudra être patient. Ne pas relancer après une heure, ni deux. Le lendemain, renvoyez un message qui demande si le premier a bien été reçu. Ainsi, votre contact saura que ce n’était pas une erreur, ni un coup de tête. Vous avez persévéré dans la douceur et avec politesse.

Ce premier lien sera le même que celui d’un premier regard lors d’une rencontre réelle. Il faut qu’il vous ressemble, qu’il exprime un peu de votre caractère et qu’il dévoile déjà un peu de vous. Si l’autre ne vous répond pas, ou vous répond qu’il ou elle n’est pas intéressé(e) alors passez votre chemin et pour avoir le dernier mot de l’histoire (même si elle n’a pas commencé), adressez un petit remerciement d’adieu avec une pointe de déception. Cela sera peut-être du bel effet, qui sait ?

0 Partages

Related Posts